Formulaire de contact, flux rss et réseaux sociaux

Cristeros à Bollène ! A partir du 4 juin…

Cristeros à Bollène ! A partir du 4 juin…

petit bandeau cristeros

Le coup de cœur du moment !

Au cinéma Le Clap, place de la mairie à Bollène
– Mercredi 4 juin – 16h30
– Vendredi 6 juin – 18h30
– Dimanche 8 juin – 14h
– Lundi 9 juin – 14h

 

film_cristeros_afficheC’est une page d’histoire dont on ne parle pas…

En 1926, des paysans mexicains prennent les armes contre le gouvernement fédéral. Comme seule revendication : leur liberté et leur foi ! Face à eux, un gouvernement franc-maçon et anticlérical qui multiplie les persécutions : expulsion des religieux étrangers, interdiction du port de l’habit religieux, fermeture de 20 000 églises, etc. Manifestations, pétitions et boycott économique n’ayant pas affaibli le moins du monde l’intolérance du gouvernement, les paysans prennent les armes, au cri de « Viva Cristo Rey ! » (“Vive le Christ Roi”, d’où leur nom de cristeros).

Pendant trois, cette guérilla mettra en échec le gouvernement du Mexique, soutenu par les Etats-Unis. 50 000 révoltés contrôleront jusqu’à une quinzaine d’états, dans l’ouest du Mexique.

En 1929, le gouvernement signe un arrangement, « Arreglos » en espagnol, avec l’épiscopat mexicain, qui n’a jamais soutenu la cristiade. Obéissants, les cristeros se soumettent. Mais, l’armée ne respecte pas ces accords et des milliers de catholiques sont assassinés dans des conditions effroyables. Jusqu’en 1938, quelques milliers de combattants maintiendront la flamme de la résistance…

Dean Wright, plusieurs fois oscarisé pour ses effets spéciaux, réalisateur d’une partie de Narnia et du Seigneur des Anneaux, signe avec les cristeros sa première mise en scène. Un vrai western comme on les aime, avec de superbes paysages sauvages et un souffle épique indéniable. La profonde motivation spirituelle des combattants cristeros est également mise en valeur.

Ancien général de l’armée mexicaine, le général Gorostieta, interprété par un Andy Garcia très convaincant, accepte de prendre la tête de l’insurrection cristera. Très vite, il transforme une bande inorganisée de rebelles en une véritable armée.

La superbe Eva Longoria interprète, en toute pudeur, Tulita, l’épouse du général Gorostieta. Elle est tout à fait consciente du danger et de l’importance capitale qu’impliquerait la décision de son mari de prendre le commandement des insurgés et de lutter contre le gouvernement qui impose la suppression de la liberté de culte. Elle va sacrifier son quotidien confortable en laissant partir son mari servir la cause des Cristeros.

Le grand Peeter O’Toole, inoubliable dans Lawrence d’Arabie, interprète le père Christopher, modèle de foi et de paix, fusillé par les soldats fédéraux.