Formulaire de contact, flux rss et réseaux sociaux

Police municipale de Bollène : 24/24 – 7/7

Police municipale de Bollène : 24/24 – 7/7

police municipale

Le 25 septembre, un peu avant 23h, une patrouille de police remarque un véhicule qui circule à vive allure (plus de 130 km/h). Après avertissement, son conducteur finit cependant par s’arrêter. Une forte odeur d’alcool émane de la voiture. Un test est donc pratiqué. Celui-ci s’avère positif. L’individu est donc remis à la gendarmerie nationale.

Le 26 septembre, vers midi et demie, une patrouille de police municipale est avertie qu’un groupe de jeune consomme des stupéfiants, non loin du lycée de Bollène. Elle se rend immédiatement sur les lieux et constate les faits. Un consommateur, détenant, par ailleurs, un sachet d’herbe, est immédiatement repéré, conduit à la gendarmerie et remis à l’officier de police judiciaire.

Le 27 septembre, en compagnie de gendarmes orangeois, la police municipale effectue un contrôle au rond-point des portes de Provence. Un équipage de la police municipale repère alors un véhicule dont l’un des occupants tentent de cacher une cigarette.
Ce véhicule est donc arrêté et suite à la demande des policiers, l’individu remet un petit morceau de résine de cannabis. Le maître-chien de la gendarmerie effectue alors une recherche plus poussée dans le véhicule. Deux morceaux, de taille plus importante, sont découverts. L’individu est donc pris en charge par les gendarmes.

Suite à une information reçue par la police municipale, une opération conjointe police-gendarmerie a donc été montée le 1er octobre 2013. L’objectif : repérer et saisir des plans de cannabis.
Des repérages discrets sont donc effectués et une intervention est programmée pour le 1er octobre dans l’après-midi.
A l’heure dite, policiers municipaux et gendarmes sont sur le lieux. Pas moins de 17 plans (dont certains faisaient presque deux mètres de haut) sont saisis. Au total, entre les plans encore en terre et les produits en cours de séchage, entre 5 et 6 kilos de produits stupéfiants auraient pu être fabriqués ! Le propriétaire est donc interpellé.

Le soir même, vers 22h10, une patrouille de police municipale, effectuant une ronde dans le quartier de la Croisière repère un véhicule, capot ouvert et musique à fond, stationné non loin de la guerre. Les policiers s’approchent donc des individus et repèrent très rapidement deux sachets de produits stupéfiants. Interrogés, les occupants du véhicule avouent en posséder d’autre : un sachet d’amphétamines est dons saisi.
Les individus sont donc interpellés et remis à l’officier de police judiciaire de permanence.

La police municipale est disponible, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 au 04 90 30 36 85.