Formulaire de contact, flux rss et réseaux sociaux

Cantines scolaires : Jean-Pierre Lambertin fait-il le jeu du communautarisme ?

Cantines scolaires : Jean-Pierre Lambertin fait-il le jeu du communautarisme ?

Le 13 décembre dernier, à l’occasion d’une réunion dans les locaux de l’intercommunalité, Jean-Pierre Lambertin et ses amis socialistes ont accepté de céder aux pressions de parents qui refusent que leurs enfants mangent de la viande. Pire, dans le compte-rendu de cette réunion, on apprend que « des adaptations ont déjà été mises en place » en ce sens dans les cantines de notre ville ! Inquiète de cette décision, Marie-Claude Bompard écrit à Jean-Pierre Lambertin, pour lui poser quelques questions très simples :

  • Qui demande ces plats sans viande ?
  • Combien de personnes sont concernées ?
  • Quelle est la nature des adaptations mises en place par l’intercommunalité ? Ces adaptations sont-elles réglementaires ?
  • L’intercommunalité a-t-elle prévu des plats de substitution occasionnels ?
  • Quelle serait sa décision, en cas de nouvelles demandes communautaristes, comme cela existe déjà dans d’autres villes de France : consommation exclusive d’une viande halal, suppression du porc etc.

Ce refus, non seulement de consommer de la viande, mais également des légumes ou féculents ayant côtoyés de la viande dans une assiette, est une revendication communautariste très inquiétante, totalement étrangère à la laïcité et aux traditions françaises et européennes. Pour le maire de Bollène, il est donc hors de question d’accepter ces revendications. A ces questions simples, Jean-Pierre Lambertin n’a, jusqu’à présent, opposé que son mépris, refusant de répondre et qualifiant ces questions de « sans objet ». Pourtant, il est clair que les offensives communautaristes dans les écoles, aussi bien dans les cantines que dans les cours de récréation, est un sujet d’actualité, qui inquiète les Français en général et les Bollénois en particulier. Dans ce contexte, le refus de répondre de Jean-Pierre Lambertin n’en est que plus inquiétant. Pourquoi est-il sur la défensive, sur un tel sujet ? Que veut-il cacher ? Afin d’avoir réponse à toutes ces questions, Marie-Claude Bompard a donc été contrainte de mettre cette question dans le débat public, en adressant à Jean-Pierre Lambertin, une lettre ouverte. A télécharger : Download #456 File Version (68 téléchargements) Elle espère que cette lettre ouverte ne restera pas sans réponse et que toute la lumière sera faite sur ce dossier.